L’HISTOIRE DE LA FOIRE DU CHRONO


La fête du chrono forme un tout aujourd’hui avec ses 3 thématiques : sportive, commerciale, festive. Cependant les 40 ans de la fête du chrono cette année, ne sont pas tout à fait ceux de la foire. En effet, les 2 premières éditions du Chrono des Espoirs sont essentiellement sportives. C’est par la nécessité de trouver des nouvelles ressources financières que l’idée d’y accoler une foire commerciale en 1984 voit le jour.

Guy-Michel Soullard, électricien herbretais a réussi à sensibiliser quelques relations du monde artisanal. Grâce à lui, sept commerçants et artisans, ont répondu présents pour une animation commerciale pendant tout le week-end. Ainsi naissait officiellement la Foire du Chrono.

Dès la seconde année, on dépassa la dizaine d’exposants, grâce à l’impulsion de Guy-Michel Soullard, devenu responsable de cette partie commerciale. L’organisation est encore balbutiante. Tout s’organise entre exposants présents avec les moyens du bord : il n’y avait pas de bud- get pour payer du gardiennage, alors on avait organisé des rondes par équipe de 4 toutes les nuits pour garder le matériel. Pour moins s’ennuyer on jouait au palet ou à la belote, relate Guy-Michel.

Un bureau commission foire sera créé indépendamment de la course en 1987 avec un petit budget. Une année, on a mis en place une caravane publicitaire qui sillonnait le haut bocage. Pendant plusieurs années, Guy-Michel s’impliqua pour développer cette foire-expo qui commençait à prendre date dans le calendrier des foires commerciales de la région.

En 1988, 37 exposants répondent présents, avec un défi à relever : être « collègues et concurrents » sur un même évènement. La culture du chacun pour soi est encore très forte. On fait attention de garder un équilibre entre les exposants présents. Le petit groupe de garagistes acceptent d’exposer ensemble leurs véhicules. C’est pas qu’on faisait beaucoup d’affaire relève Michel M. mais on était là. Le concours du plus beau stand est aussi institué. Pendant une douzaine d’années cette foire grandi de 7 à 50 exposants. Cette manifestation s’est déroulée sous chapiteaux parfois rudimentaires, montés sur la place de la caserne des pompiers rebaptisée place des Droits de l’Homme.

J’ai un souvenir personnel en 1990, d’une averse qui ruissela devant mon stand faute d’une bâche de toit suffisamment étanche… Panique à bord les pieds dans l’eau. Certains exposants avaient dû mettre des palettes au sol pour protéger les meubles.

En 1992 La foire change de dimension. L’ancien magasin Hyper U racheté par la ville devient la salle multi activités d’Herbauges Cet espace encore inachevé accueillera 80 exposants en s’installant dans des stands confectionnés par la ville. La distribution électrique des stands était réalisée par les membres du comité aidés par les services techniques de la ville.

L’année suivante, Guy-Michel, responsable de la foire depuis 1984, passe le relais à Pascal Hérault, lui-même exposant de la première heure. La manifestation dépassera les 100 exposants pendant plusieurs années.

1995 sera une année difficile qui obligera le comité à se restructurer, cette aventure devient lourde à gérer. Yves Loizeau, jeune retraité gara- giste, disponible et rigoureux, sera le 3eme responsable de la foire.

1997 – Les évènements de la vache folle vont permettre d’amorcer un nouveau tournant avec la participation d’éleveurs de blondes d’Aqui- taine venus revaloriser la filière viande mise à mal. La création d’un pôle agricole avec la motoculture, le hors-sol et les services, trouveront leur place autour des animaux. Thierry Maudet sera l’homme de cette organisation. Il apportera de la convivialité avec la dégustation de viande très appréciée et attendue. Cet espace deviendra l’une des vitrines de la fête du Chrono et pour certains invités de la course, la visite incontournable.

La fin du siècle voit la foire s’installer comme évènement commercial incontournable du haut bocage et cette vitrine est convoitée par tous ceux qui veulent se faire connaître. Les exposants présents au fil des ans améliorent la qualité de leurs stands, ils sont le reflet des tendances du moment : économie d’énergies avec le chauffage, accession au confort, salle de bains et cuisines aménagées, etc…

Auguste Rondeau prendra le relais au début des années 2000 en développant la partie agricole avec une présentation de races de chevaux. L’ancienne caserne des pompiers désaffectée permettra d’accueillir une douzaine d’exposants supplémentaires. Des barnums extérieurs viennent compléter les besoins rue de la prise d’eau. Les années suivantes, un chapiteau supplémentaire s’implantera devant l’esplanade. L’importance des animations dans la foire avec ses saltimbanques, ses musiciens, les stands faisant la promotion commerciale de leurs pro- duits apporte un complément d’âme à la partie cycliste. On commence à parler de synergie entre les 3 piliers de la fête du chrono : sportive, commerciale et festive.

2005 – Auguste passe le relais à Alphonse Roirand qui va conforter la foire dans son développement. On manque d’espace. Il va préparer avec la ville le transfert de l’évènement vers le parc des expos de la gare qui n’est encore qu’un entrepôt industriel.

2007 – L’organisation de la fête du chrono se déplace avec la foire au Parc Expo, rue du 11 novembre. Une friche industrielle commence une nouvelle vie, et remplir un espace de 17000m2 était un défi. Une prestation avec un chargé de sécurité devient nécessaire pour organiser la surveillance et le gardiennage. Nous sommes loin des improvisations des premières années. L’animation agricole prend une place importante avec la mise en place du concours des Blondes d’Aquitaine. Les chevaux renforcent leurs animations avec les écuries de Coutigny ; les Jeunes Agriculteurs installent leur mini-ferme avec succès, pour le plaisir des enfants. Le dimanche après-midi, une animation de dressage canin et d’agility fera le bonheur de tous. Daniel Boudaud sera l’interlocuteur du monde agricole au sein de cette équipe

2008 – René Vincendeau, qui a accompagné Fonfonse Roirand quelques années, prend le relais. Il le gardera jusqu’en 2010, il se souvient qu’a cette époque 25 demandes d’exposants attendaient sur liste d’attente que des places se libèrent. Il retiendra de ses W.E de foire des sentiments partagés qui commençaient avec l’inquiétude de réussir une belle foire, de beaux stands et la satisfaction en fin de W E d’avoir permis de belles affaires.

Marc Bisleau prendra la suite en 2011 avec son « aide de camp » comme il me nommait. Son passé de commercial dans une entreprise locale lui a permis d’assoir une confiance et sa gentillesse associée à une autorité naturelle fut respectée de tous. Il pilotera avec efficacité cette commission pendant 8 ans.

2014 – Devant la demande croissante d’exposants nous décidons le montage d’un chapiteau supplémentaire de 800 m2 pour accueillir près de 230 exposants. Cela nous a obligé de gérer des taches supplémentaires, et pour réduire les coûts nous prenions en charge la pose de la moquette de ce chapiteau. Un travail physique dont nous nous acquittions comme une corvée nécessaire sans rechigner. L’équipe foire doit s’adapter à toutes les demandes qui nous arrivent, entre les stands à aménager, les pannes électriques ou de chauffage à régler, les demandes particulières de chaque instant. Tous les secteurs d’activité économique y sont représentés : c’est ça notre force. La Foire du Chrono des Her- biers est une foire qui marche ! Elle fait la part belle aux entreprises locales puisque 85% des exposants ont leur siège social à moins de 30 km des Herbiers.

2016 – Déménagemet du chapiteau au fond du parc. Ce ne fut pas une réussite et cette année-là certaines critiques nous ont sonné le moral. C’est dans les erreurs que l’on construit.

2019 – Devant la demande croissante d’exposants, le comité directeur décide le déménagement de la restauration de la foire. L’extension du parc des exposants cette année-là permet la réflexion d’une troisième entrée côté gare. Marc passe le relais à une nouvelle équipe pilotée par Jean-Luc et Gilles. Didier nous rejoindra en 2020.

2020 année COVID ! Malgré le contexte sanitaire, les demandes d’exposants sont enregistrées. Des choix s’imposent néanmoins en fonction des avis entendus. Le comité directeur, après une année de préparation fructueuse décide en août d’annuler la manifestation.

2021 – Le ciel s’éclaircit et nous commençons à croire possible une nouvelle édition. Bien qu’en retard sur le timing, l’équipe de la foire se mobilise en innovant avec la création d’un marché de producteurs locaux. Cette prestation a fait l’unanimité créant un esprit village. Une offre de restauration plus diversifiée à été mise en place.

En s’adaptant aux exigences du pass sanitaire, le succès est au rendez-vous. 200 exposants nous ont fait confiance et plus de 20000 visiteurs ont arpenté les allées de cette 39eme édition .

2022 – En route pour une 40ème que nous pressentons prometteuse.

Jean-Luc Charpentier

les-herbiers
seralu
vendee
bleu-pdl_court-rvb
credit-mutuel
ouest-france
nemo
alouette
ici

La Fête du Chrono, rendez-vous annuel alliant le sport, le commerce et le festif, a lieu tous les ans aux Herbiers, aux environs du 15 octobre.
Le Chrono en quelques chiffres :
600 bénévoles
200 exposants
210 coureurs
90 partenaires
90 annonceurs
25000 visiteurs sur la foire
5000 spectateurs sur la course du Chrono des Nations et sur les communes traversées

Adresse : C.O.F.C.H.V.
62, rue du 11 novembre 1918
85500 LES HERBIERS

Téléphone : 09 77 84 98 02

Actualités

LIENS RAPIDES

réservations

Suivez-nous :

Instagram
YouTube

2022 Création graphique : Agence Nemo – Développement & Hébergement : Ateris Informatique

Menu