La parole aux bénévoles – Episode 4


Environ 600 bénévoles participent chaque année au bon déroulement de la fête du Chrono. On les retrouve à différents postes : signaleur, bar, foire… Chaque bénévole s’inscrit en fonction de ses aptitudes dans une mission : signaleurs sur le circuit de la course, manutention, gestion des temps intermédiaires, conducteurs véhicules suiveurs, agents de parking, fléchage signalétique, poseurs de panneaux publicitaires, service des repas et au bar, permanence course, accueil pour la foire, photographes, etc…

Parole donnée à Jeanne Briand, passionné de photo et de vélo

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
J’ai 24 ans et je suis actuellement en alternance en communication dans un réseau de fermiers bio, à Blain (44). J’habite à Nantes.

Comment êtes-vous arrivée comme bénévole au Chrono ?
Le vélo et la photo sont mes deux passions. En 2018, sur la Foire Expo de La Roche sur- Yon, j’ai rencontré Mélanie Guibert, commerciale salariée de la Fête du Chrono.

Elle m’a proposé d’intégrer l’équipe des photographes de l’organisation, sous la responsabilité de Stéphane Grenier. Je ne connaissais personne du Chrono, mis à part les copains de mon petit frère Baptiste qui participaient à l’épreuve réservée aux cadets.

Quel poste occupez vous le jour de la course ?
Je prends quelques photos le mardi soir de la semaine du Chrono, lors de la soirée de présentation au Théâtre Pierre Barouh. J’ai également participé à l’inauguration de la Foire Expo. Les deux premières années, je me suis baladée avec mon appareil photo sur les sites foire et course du Chrono. L’an passé, j’étais postée à l’arrivée de la course avec les photographes accrédités. Ma mission consistait à faire des clichés de tous les coureurs. Les visuels des vainqueurs étaient envoyés à la commission communication de l’organisation pour une publication dans l’instantané sur les réseaux sociaux.

Qu’est-ce qui vous séduit dans l’organisation ?
Tout me séduit au Chrono. Il y a de la reconnaissance pour tous les coureurs. Les jeunes n’y sont pas anonymes. Ils sont considérés de la même manière que les élites. Quelle que soit la catégorie, le public est présent, passionné et enthousiaste ! La parité hommes/femmes dans le sport est remarquablement respectée aux Herbiers.

Quels sont les temps forts qui vous ont marqué ?
L’émotion de Sylvain Chavanel en 2018 lorsqu’il a terminé sa carrière professionnelle au Chrono des Nations. Le visage radieux du n°1 mondial Primoz Roglic sur le podium en 2019 (il prenait la troisième place). Je trouve que chaque arrivée est un temps fort. Voir les concurrents.es terminer leur chrono dans l’épuisement, ça se respecte. Ils vont au bout de l’effort. Je l’ai davantage remarqué l’an passé car j’occupais un poste statique sur la ligne d’arrivée.

Et pour conclure !
Je terminerai en disant : chapeau à l’organisation qui a déplacé volontairement en 2021 le départ de la course vers le centre ville des Herbiers. Le public était dispatché sur les deux sites départ (centre ville) et arrivée (gare). L’équipe du Chrono a su jouer la «carte sécurité», vu le contexte sanitaire existant.

Parole donnée à Hugues Rabiller, présent de la 1ère édition du Chrono

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je suis natif de Venansault. Je vais fêter mes 70 ans le 25 juillet prochain. J’étais artisan-commerçant boucher-charcutier, place du Marché aux Herbiers.

Comment êtes-vous arrivé comme bénévole au Chrono ?
Je faisais partie de l’équipe du «tout début». Nous étions voisins commerçants avec Christian Tessier, le créateur de l’épreuve. Les dimanches après-midi, en hiver, on faisait des sorties vélo ensemble. Je visitais les commerçants et leur
proposais des encarts publicitaires. Je vendais aussi des billets de bourriche. Il m’est arrivé une année d’en vendre 200. Le vélo club (dont j’étais licencié) soutenait l’organisation.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans l’organisation ?
J’aime le vélo, les coureurs, les champions. J’ai véhiculé les coureurs entre l’aéroport de Nantes et Les Herbiers de nombreuses années. J’ai ainsi cotoyé Pozatto, Cancellara, Damiani, Zabirova, etc… Il nous arrivait de partir dès cinq heures du matin de l’Hôtel du Relais, dans les années 1990.

Quels ont été vos différents postes le jour de la course ?
Je laissais mon boulot pour m’occuper du Chrono. Cela aurait été plus simple que je ferme la boucherie la semaine du Chrono ! J’ai été sollicité plusieurs fois pour intégrer le bureau ; par manque de disponibilité avec mon commerce, je n’ai jamais accepté. Mon rôle est de gérer les grillades, les crêpes et les sandwiches le dimanche après-midi sur le site du départ de la course, ça fait 39 ans que j’accomplis cette mission. Cela dure trois jours : mettre en place et nettoyer le matériel. Cinq personnes sont avec moi.

Quels ont été les temps forts qui vous ont marqué ? Pouvez-vous nous citer quelques anecdotes ?
Mon garage servait de lieu de stockage, y compris dans le labo (rampe de lancement, tableau des temps, etc…). La semaine du Chrono, je pouvais à peine rentrer chez moi tellement c’était encombré. Je ne regrette pas d’avoir passé du temps pour le Chrono. Durant l’année 1991, j’ai hébergé la championne irlandaise Fiona Maden. Elle avait terminé 2e au Chrono 1990 dans la catégorie Femmes/Elite. J’avais créé des liens avec son père et son frère qui venaient la voir en été. Je me souviens qu’elle préférait faire des sorties vélo à la visite des partenaires.

Quelles améliorations, selon vous, pourrions-nous apporter au niveau de la course ?
J’admire l’engagement de certaines personnes du bureau, notamment pour la préparation du plateau coureurs. Trouver des jeunes bénévoles pour remplacer les anciens est pour moi primordial. Pour cette année 2022 encore, je m’engage à donner un coup de main, peu importe le poste : restauration, bar, signaleur…

les-herbiers
seralu
vendee
bleu-pdl_court-rvb
credit-mutuel
ouest-france
nemo
alouette
ici

La Fête du Chrono, rendez-vous annuel alliant le sport, le commerce et le festif, a lieu tous les ans aux Herbiers, aux environs du 15 octobre.

Adresse : C.O.F.C.H.V.
62, rue du 11 novembre 1918
85500 LES HERBIERS

Téléphone : 09 77 84 98 02

Actualités

LIENS RAPIDES

réservations

Suivez-nous :

Instagram
YouTube

2022 Création graphique : Agence Nemo – Développement & Hébergement : Ateris Informatique